Le Vignoble

Le vignoble de Cabrières s’étend sur une seule commune : Cabrières.

La superficie totale en vigne est de 385 hectares en 2008. Cette superficie est stable depuis dix ans (374 ha en 2006)
Sur ces 385 hectares, 330 soit 85 % peuvent produire des AOC Cabrières rouges ou rosés, 50 hectares (14 %) des AOC Clairette du Languedoc et Languedoc Blanc, 5 hectares des vins de tables (vieilles vignes), soit 1 %

L’encépagement : Les 5 cépages noirs de l’appellation sont, par ordre d’importance, des superficies plantées : la syrah, le grenache noir, le cinsault, le Carignan et le mourvèdre. Pour ce qui est des cépages Blanc la clairette est le plus important suivi par le grenache blanc.

2-syrah
-SYRAH :
106 ha, soit 32 %. Après une forte progression dans les années 1990, les superficies ont tendance à se stabiliser
les rendements moyens sont de 40 Hl/ha, en baisse constante, en raison de la fragilité naturelle du cépage
2-grenache
-GRENACHE NOIR
97 ha, soit 29 % Les surfaces en grenache ne cessent d’augmenter (on prévoit 100 hectares en 2011)
Age moyen des vignes : 20 ans
les rendements moyens sont de 50 Hl/ha
2-cinsault
-CINSAULT NOIR
67 ha soit 20 %. Après vingt ans sans replantation, ce cépage, indispensable à l’élaboration des rosés de Cabrières, connaît un fort renouvellement. On prévoit 71 hectares en 2011.
Age moyen des vignes : 40 ans
Rendement moyen : 55 Hl à l’hectare
2-carignan
-CARIGNAN NOIR
56 hectares, soit 17 % : baisse constante depuis les années 1970. On prévoit 54 ha en 2011, pas de renouvellement prévu.
Age moyen des vignes : 50 ans
Rendement moyen : 50 Hl à l’hectare
2-mourvedre
-MOURVÈDRE
6 hectares, soit 2 %. Evolution prévue : 7 ha en 2011, encore expérimental malgré de bons résultats sur les plus vieilles vignes
Age moyen des vignes : 20 ans
rendement moyen à l’hectare : 50 Hl à l’hectare
2-clairette
-CLAIRETTE
17 hectares, soit 4.5 %. Après de nombreuses années sans replantation, ce cépage, exclusif de l’AOC Clairette du Languedoc, connaît un bon renouvellement
Age moyen des vignes : 25 ans
rendement moyen à l’hectare : 47 Hl à l’hectare
2-grenache-blanc
-GRENACHE BLANC
8 hectares, soit 2.5 %. Arrivé tardivement à Cabrières, sa plantation s’est développée pour répondre à l’engouement suscité par nos vins blancs. Cépage bien connu pour la générosité de ses arômes, pour la puissance de son expression. il s’allie à la Clairette, pour donner des vins ronds, pleins et équilibrés. Pas d’évolution envisagée de ce cépage
Age moyen des vignes : 25 ans
rendement moyen à l’hectare : 60 Hl à l’hectare

La cave coopérative créée en 1938 a intégré, au fil des ans, la totalité des exploitations viticoles de la commune Il y a aujourd’hui 4 caves particulières : 2 anciens coopérateurs ayant choisi de quitter la coopérative (2003 et 2006), un domaine détaché de la coopérative depuis de nombreuses années (dans les années 1970) et une création.
La production se répartit ainsi : Cave coopérative : 88 % des volumes et des superficies, caves particulières 12 %

(Sources : Syndicat de l’appellation CABRIERES)

Château des deux Rocs

Le CHATEAU DES DEUX ROCS domine un Grand Terroir du Languedoc sur le schistes et calcaires de CABRIERES. A 300m d’altitude, sur des coteaux pentus orientés sud-est, le Cinsault, la Syrah et le Grenache noir, mais aussi le carignan le viognier et le muscat petit grains sont cultivés, vinifiés et élevés avec respect dans cette nature préservée et délicate.
Le vignoble est situé dans les coteaux de la haute vallée des Crozes à l’ouest de Cabrières. Il est implanté sur des sols de schistes, très profonds, d’une grande qualité viticole apportant finesse des tanins et puissance aromatique. Cet environnement préservé, l’altitude de 300 m et les 220 jours d’ensoleillement par an permettent d’exprimer la puissance aromatique de ce micro-terroir d’exception.

La cave se trouve entre Cabrières et les Crozes au hameau du mas Rouch.

CHÂTEAU DES DEUX ROCS

: 04.67.96.07.64

deux-rocs

Domaine du Temple

Le domaine du Temple situé au fond de la vallée des Pitrous est installé sur les terres d’un ancien domaine viticole crée par les chevaliers de l’ordre du temple.
Sur les 16 ha du vignoble on retrouve les principaux cépages de l’appellation (Grenache, Syrah, Mourvèdre, Cinsault, Carignan) Ce domaine élabore principalement des rouges et des rosés mais aussi du Viognier.

SCEA DOMAINE DU TEMPLE 04.67.88.02.48
le-temple

Chez Mr Jacques SAFONT
26 rue de Rocagel
34500 BEZIERS
Tel: 04 67 30 27 00
Portable: 06 21 05 40 70

Journal Municipal / LE CABRIEROIS

* CABRIEROIS “2eTRIMESTRE” 2017
cabrierois-2-tri-2017-1er-partie
cabrierois-2-tri-2017-2e-partie

* CABRIEROIS “1eTRIMESTRE” 2017
cabrierois-1-tri-2017-1er-partie
cabrierois-1-tri-2017-2e-partie

* CABRIEROIS 4eTRIMESTRE 2016
cabrierois-4-tri-2016-premiere-partie
cabrierois-4-tri-2016-deuxieme-partie

* CABRIEROIS 3eTRIMESTRE 2016
cabrierois-3-tri-2016-1er-partie
cabrierois-3-tri-2016-2-eme-partie

* CABRIEROIS 2eTRIMESTRE 2016
cabrierois-2-tri-2016-1er-partie
cabrierois-2-tri-2016-2eme-partie

* CABRIEROIS 1er TRIMESTRE 2016
cabrierois-1er-tri-2016-pour-site

* CABRIEROIS 4eme TRIMESTRE 2015
cabrierois-4e-trimestre-2015-compresse

* CABRIEROIS 3eme TRIMESTRE 2015
cabrierois-3e-trimestre-2015-version-18-09-2015

* CABRIEROIS 2eme TRIMESTRE 2015
cabrierois-2er-trimestre-2015

* CABRIEROIS 1er TRIMESTRE 2015
cabrierois-1er-trimestre-2015

* CABRIEROIS 4eme TRIMESTRE 2014
cabrierois-4eme-trimestre-2014

* CABRIEROIS 3eme TRIMESTRE 2014
cabrierois-3eme-trimestre-2014

Festivités

Feu de la St jean :

Chaque année à l’occasion de la fête de la saint Jean le Foyer rural de l’Estabel propose une soirée au Stade municipal avec un repas et une animation musicale et saut du feu par les enfants. A cette occasion la municipalité offre aux Cabrièrois un magnifique feu d’artifice.

Fête Locale :

Le comité des fêtes organise depuis des décennies la fête locale de 3 soirées le premier week-end de juillet avec bal, animations, et repas le dimanche soir sur la place de Cabrières.

Primeur d’automne :

Chaque année la Cave coopérative prépare les journées du vin primeur AOC le troisième jeudi de Novembre.
Le Vendredi, soupe à l’oignon avec animation musicale.
Le Samedi, repas avec animation musicale.
Le Dimanche, randonnées VTT et pédestre.
Chaque année, le foyer rural de l’Estabel organise sa grande manifestation La ronde de l’Estabel, randonnée VTT tout public, pour célébrer l’arrivée de l’Estabel primeur AOC. Trois circuits sont proposés aux participants, traversant de nombreux sous-bois en monotrace, un parcours sportif de 35 km avec 1 000 m de dénivelé positif, un second de 25 km et un parcours familial de 10 km. Ils se dérouleront sur les contreforts du Pic de Vissou, dans les forêts de chênes verts et de châtaigniers du plateau de l’Estabel, avec une dégustation de vin primeur au dernier point de ravitaillement. Pour cette manifestation, le foyer rural bénéficie du soutien du club Roc évasion, de la mairie et de la cave coopérative de Cabrières, de la communauté des communes et d’Hérault Sport. Les inscriptions se font, sur place, à la cave coopérative, à partir de 8 h et les premiers départs à 8 h 30. Une restauration sur place et bien sûr la dégustation des vins primeurs accueillent à leur retour les sportifs, familles et amis.

Soirée Guy Fawkes :

Cette festivité devient un rituel puisquetous les deux ans (années paire), les Cabriérois sont invités à la soirée commémorant l’exécution de Guy Fawkes, conspirateur. En effet le 5 novembre 1605, ce dernier fût arrêté avec ses amis pour avoir essayé de faire exploser le parlement et le roi James 1er. Donc, le premier samedi de novembre les britanniques de Cabrières invitent les villageois à se joindre à eux au stade à partir de 19 h. Un immense feu de joie est allumé à 20 h.

Caves de l’Estabel

La cave coopérative regroupe 33 déclarants, 223 hectares d’AOC Languedoc Cabrières rouge et rosé sur 330 hectares en production et 348 hectares exploités.

Sur l’ensemble des adhérents, la taille moyenne de l’exploitation est de 10 hectares. Pour les exploitants viticulteurs à temps plein cette moyenne est de 15 hectares.
Les ventes en bouteilles Coteaux du Languedoc Cabrières représentent aujourd’hui 1 million de cols par an, dans les 3 couleurs (rouge, rosé et blanc).

Le caveau de dégustation de la cave coopérative des vignerons renferme un très joli musée retraçant l’histoire minière sur le territoire de Cabrières encore aujourd’hui centre de recherche du CNRS, ainsi qu’une exposition photographique toujours renouvelée grâce à l’association Groupe Images du Salagou.

caveau-estabel

LE CAVEAU DES VIGNERONS :

Caves de L’Estabel
34800 Cabrières

Tél. : 04.67.88.91.60
Fax : 04.67.88.00.15
Email :

sca.cabrieres@wanadoo.fr

Histoire

Le lien qui lie CABRIERES et le vin ne date pas d’aujourd’hui. Déjà en 1357, les vieux registres municipaux de Montpellier font état du « vin vermeil » de Cabrières servi à chaque banquet officiel.
Au siècle suivant, le vin de Cabrières va connaître une nouvelle consécration glorieuse ; le prieur de la paroisse, Fulcrand Cabanon, s’en fut en 1687 à Versailles dire le secret de son vin vermeil au Roi Soleil qui l’appréciait fort. Saint-Amant, poète de la cour du monarque, a même chanté le merveilleux breuvage: « Baille moy donc de ce vin vermeil … Bref, c’est mon feu, mon sang, mon soleil … ».

Bien des années plus tard, un autre prêtre originaire du Village écrira « Cabrières au fil des ans » en 1946, en hommage à la création de la cave coopérative créée juste avant guerre en 1938.

Il est difficile d’évoquer Cabrières sans parler des initiatives prises par les dirigeants de la cave coopérative depuis plus de 60 ans.
En effet, dès 1947, les vignerons de la coopérative, afin de valoriser la production de leurs adhérents décident de commercialiser leurs vins en bouteilles. D’abord et surtout les rosés.

En 1952 est déposée la marque l’Estabel pour identifier cette production, accompagnée de la mention « Vin Vermeil ».

La mise en bouteille était alors réalisée manuellement, en bouteille verte dite « flûte distillateur », l’étiquette en forme de parchemin, encore aujourd’hui très reconnaissable.

En 1955, le vignoble de Cabrières fut classé en appellation d’origine « VDQS » Cabrières, pour ses vins rosés. Ainsi s’ouvrait la voie « royale » pour Cabrières, premier rosé des Coteaux du Languedoc.
A la demande des producteurs (cave coopérative et caves particulières encore nombreuses à cette époque), et compte tenu de l’excellent comportement du cinsault sur les sols schisteux de Cabrières, les producteurs décident d’imposer le Cinsault comme cépage principal pour l’élaboration des rosés. Cette disposition a d’ailleurs été reprise dans le décret qui définit les règles de production de l’AOC « Coteaux du Languedoc Cabrières ».

Membre fondateur des Coteaux du Languedoc dès 1960, avec l’arrêté du 16 décembre 1960, Cabrières rejoint la liste des 49 communes fondatrices des Coteaux du Languedoc.
En 1963, la commune de Cabrières est classée en appellation contrôlée « VDQS » Cabrières, pour ses vins rouges.
En 1983, après les secteurs de schistes du Languedoc (Saint Chinian et Faugères), la commune de Cabrières fut pressentie pour une reconnaissance en AOC Cabrières.
En 1985, au moment du passage des VDQS rouge et rosé en AOC, la commission de l’INAO classe la totalité des parcelles cultivables de la commune en Coteaux du Languedoc Cabrières.
L’ensemble des 380 ha de vigne de la commune est classé en Appellation d’Origine Contrôlée Coteaux du Languedoc Cabrières et Clairette du Languedoc.

Au rythme des nouvelles plantations de Syrah et Grenache noir, mais surtout à partir des années 1980, la production de vins rouges n’a cessé d’augmenter. Bien reconnaissables, ils se sont très vite distingués, à l’image des vins rosés, par leur souplesse, leur caractère fruité intense, leur rondeur.

La nature des sols peu productifs, l’orientation des plantations exclusivement tournée vers l’AOC et non vers les vins de Pays ou de Cépage, la progression régulière des volumes déclarés des AOC Coteaux du Languedoc et Clairette du Languedoc en fonction des nouvelles règles d’encépagement, l’inexistence du mitage par arrachage définitif ont assuré au fil des ans une production homogène.

On peut dire qu’il existe à Cabrières des « usages locaux, loyaux et constants » une sorte d’autodiscipline qui explique l’aspect homogène du vignoble et l’harmonie du paysage qui séduit immanquablement les visiteurs.

En 2009 Après 55 ans de pratique de l’appellation contrôlée, les producteurs de Cabrières ont demandé la reconnaissance de leur terroir historique en Appellation d’Origine Protégée.

(Sources : Syndicat de l’appellation CABRIERES)

Nos hameaux

LES CROZES.

rue-principale-crozes

Havre de solitude, de calme et de paix, niché au milieu des bois de chênes verts et de châtaigniers, Les Crozes est un hameau pittoresque inconnu des guides touristiques. Vous y accéderez par une seule route étroite et tortueuse et lorsque vous arriverez sur la place ombragée vous aurez l’impression d’être au bout du monde.

-* L’église romane de Saint Martin des Crozesmonument-historique

st-martin-crozes
La première mention de l’église des Crozes remonte à l’an 900, cession que fit le vicomte de Béziers à l’abbaye de Saint Thibéry mais la construction n’a été achevée qu’au XIIème siècle. Les voûtains et arcs de l’abside témoignent d’une réfection au XIIIème et XIVème siècles.
Elle a été classée monument historique depuis décembre 1980, et se trouve sur le passage des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle. En 1990, à l’occasion du millénaire de cette chapelle, que le père Armand FARRAN écrira un petit fascicule sur cet édifice. Au début des années 2000 la toiture et l’ntérieur ont été totalement restaurés.

-* Le four

four-des-crozes
Situé au cœur du hameau, le four a été pendant longtemps un lieu de rencontres et d’échanges entre les habitants. Vers 1930, la fabrication du pain s’éteignit peu à peu. Le four, abandonné, est tombé dans l’oubli. En 1994, il a été restauré et remis en valeur.

LE MAS ROUCH.

Situé entre Cabrières et le hameau des Crozes, le Mas Rouch regroupe sur un petit promontoire une dizaine de maisons utilisées pour la plupart comme résidences secondaires. Idéalement exposé cet hameau bénéficie d’un ensoleillement maximum tout au long de l’année.

mas-rouch1

Quelques domaines ou mas isolés comme le Temple, Lauriol, La Rouquette et Mas Boussière, complètent les zones habitées de la commune.

Bienvenue sur notre site internet

Bienvenue sur le site officiel de la commune de Cabrières dans l’Hérault.

Après 5 années d’expérience nous avons décidé de faire évoluer le site de notre village.

Ce nouveau site se veut plus convivial, plus complet dans les informations que nous mettons à votre disposition.

Il va au fil du temps évoluer, s’améliorer, pour vous informer le plus précisément possible sur tout ce qui fait Cabrières.

Bonne visite.

Sites naturels et panoramas

site-classe

LE PIC DE VISSOU

vissou3 Premiers contreforts des basses Cévennes, ce site de 1208 ha classé par décret du 26 mars 2002, (parution au J.O. n°73 du 27 mars 2002) est l’un des plus hauts points de vue du département de l’Hérault (482 m) avec une diversité géologique exceptionnelle, une mosaïque de paysages remarquables. Par temps clair on peut découvrir toute la plaine du bas Languedoc de la petite Camargue aux Pyrénées.
vue-du-pic-de-vissou

LE CHÂTEAU DE CABRIERES

chateau-de-cabrieres C’est sur ce rocher escarpé que fut édifié le premier château de Cabrières. Bâti surtout en bois il entrera dans l’histoire lors de la campagne de Théodebert qui y rencontrera la belle Deuterie. Ensuite c’est sous l’impulsion carolingienne, que le Château de Cabrières va devenir le centre d’un district, ou Pagus. De nombreux seigneurs vont se succéder dont Bernard de Cabrières qui participera au financement de l’Abbaye de Valmagne, au coté d’autres grands seigneurs régionaux. Tour à tour il sera un lieu de combats. Lors de la Croisade des Albigeois, en 1210 Simon de Montfort, attaquera le château malgré son apparente soumission en 1209. Le donjon sera rasé, les murailles démantelées. Malgré cela le château se relèvera sous l’impulsion de Saint louis qui y placera une de ses garnisons. Le château tombera en 1579 aux mains des protestants, pris par la suite par des pillards et des brigands. Le Duc de Montmorency décidera alors le siège de Cabrières. C’est en 1585 que la place forte de Cabrières fut rasée définitivement par les ordres du Duc de Montmorency afin que plus jamais il ne soit utilisé.
vue-du-chateau-de-cabrieres

Mine de Pioch Farrus

La mine de Pioch Farrus

pioch-farrus-1 L’étude du secteur minier de CABRIERES revêt un caractère déterminant pour comprendre l’histoire de la métallurgie en France. Les plus anciennes mines de cuivre de notre pays y ont été découvertes. Plus d’une dizaine de points d’extraction de minerai de cuivre datant du Chalcolithique et du Bronze ancien ont été recensés. La mine de Pioch Farrus découverte en 1983 est exceptionnelle à bien des égards de par son parfait état de conservation qui permet de préciser les techniques d’extractions et les procédés utilisés par les métallurgistes du cuivre. Cette mine de Pioch Farrus, datée du Néolithique final vers le milieu du 3ème millénaire avant notre ère, est donc plus vieille encore. L’autre intérêt est lié au parfait état de conservation des travaux d’extractions Gallo-Romains datés du 1er siècle avant notre ère et du 1er siècle après notre ère.

Il y a 5000 ans (3000 ans avant j.c.) les peuplades néolithiques languedociennes vont utiliser pour la première fois le métal.
Le cuivre va, peu à peu, s’imposer pour la fabrication des poignards, haches, alènes et autres perles.
Cabrières est un des plus précoce centre français de production de cuivre. Outre les nombreux puits de mine, répartis en quatre secteurs d’exploitation, la découverte et l’étude des ateliers de traitement et de fusion du minerai en font un complexe métallurgique unique en Méditerranée occidentale.
La mine de Pioch Farrus, seule accessible au public, regroupe un ensemble de travaux, préhistoriques, romains et du XIXe siècle.
Dans le local d’accueil, semi-enterré, se trouve le départ de la galerie de visite, autant dire que de l’extérieur on ne voit quasiment rien de la mine ; Comme dans les grottes aménagées tout se passe sous terre.
La visite guidée débute par la présentation, dans le local d’accueil, des vitrines consacrées à la métallurgie et à la vie quotidienne au chalcolithique.
On pénètre dans la mine par le travers-banc taillé dans du schiste du Viséen, le boisage est une reconstitution en châtaignier et en chêne de l’installation du XIXè siècle.
Après le passage de schistes on débouche dans le massif de dolomie, calcaire de l’âge primaire (environ 400 millions d’années), qui renferme les filons de quartz minéralisés en cuivre et dans lequel se développe la mine proprement dite.
Les premiers travaux antiques rencontrés sont d’époque romaine. Ils donnent une bonne idée des conditions de travail de cette époque. Obscurité, humidité, exiguïté et manque d’aération sont le lot quotidien des mineurs qui accédaient à ce secteur par une descenderie de 17m par laquelle arrive encore un maigre jour de la surface.
Les filons de cuivre, exploités par les romains, repris par les travaux récents, sont bien visibles.
Plus loin les travaux suivent exactement le pendage et l’épaisseur variable du filon. Ces travaux ont été réalisés à partir de la surface où se trouvent les anciens puits d’accès actuellement comblés.
Au plafond on distingue les restes du filon de quartz non minéralisés. L’étroitesse des galeries permet d’imaginer les difficultés du travail à la lueur des torches.
A l’extrémité nord les trois principales périodes d’exploitation se recoupent. Une descenderie romaine, avec ses marches taillées dans le rocher, a recoupé un puits préhistorique avant d’être elle-même perforée par le travers-banc XIXè.
Devant le portillon qui isole les secteurs non aménagés du grand filon une présentation des techniques de taille caractéristiques des trois périodes d’exploitation permet de mieux comprendre les traces visibles sur les parois : fourreaux de barre à mine du XIXè siècle ; scarifications claires des pointes de burin romain et parois parfaitement lisses taillées au marteau en pierre préhistorique.
Il ne reste plus qu’a refaire la visite en sens inverse pour retrouver le monde extérieur.

pioch-farrus-2
Racheté par la commune suite à la disparition de Jean Luc Espérou, les études d’aménagement et de mise en conformité permettront bientôt de rouvrir ce site exceptionnel à la visite.

En 2008 Jean Luc Espérou, écrivit un magnifique livre sur l’histoire de cette mine et son aménagement que vous pouvez vous procurer auprès des éditions PRO BAETRIS.

Patrimoine naturel

La source et cascade de l’Estabel

cascade
L’ESTABEL est une source minérale intermittente ponctuée par une magnifique cascade ne coulant que très exceptionnellement. Son débit peut atteindre en quelques jours 1m3/seconde. Ses différentes sorties sont suivies de périodes de tarissement qui peuvent s’étendre sur plusieurs dizaines d’années.
La température de cette source (+ de 22°) présente un chimisme très particulier, qui entraîne un dépôt des carbonates en excès. Ces dépôts de tuf calcaire en particulier peuvent atteindre plus de 10 cm d’épaisseur lors de certaines crues.

En 1997 lors de sa dernière sortie un livret expliquant les raisons géologiques de son fonctionnement ainsi que l’historique de ses sorties a été édité conjointement par la commune avec l’aide technique de l’association les amis de Cabrières.

Le sentier patrimonial du Pioch de Jaffet

Balade avec Noel Houles.

pioch-de-jaffet

La Mairie de Cabrières, la Cave Coopérative l’ESTABEL et l’association Les Amis de Cabrières sont à l’initiative de ce projet qui a été inauguré le 28 octobre 1994. Ce sentier, ponctué de panneaux, de belvédères et de tables d’orientation, est balisé pour la randonnée pédestre. Il vous permettra de découvrir au cours d’une agréable promenade toutes les composantes du patrimoine naturel et humain du pays Cabrièrois. Il est composé d’un sentier paysager double boucle autour du Pioch de Jaffet et d’un itinéraire annexe dit «sentier minier». Le départ de cette promenade se situe au caveau muséographique de la cave coopérative.

Patrimoine architectural

Le griffe sur la place centrale du village (XIXème siècle)

griffe
C’est sous l’impulsion du maire Laurent VAILHE que l’on doit de doter en 1840 l’eau courante au cœur du village. Cette fontaine fut édifiée au centre du village sur l’actuelle place de la liberté en moins de 7 mois sur un tracé de 1242 mètres de canalisations, ponctuées de 2 aqueducs et de 5 gloriettes, de janvier à juin 1840. Cette fontaine, complétée plus tard par 2 autres dont une a aujourd’hui disparu, alimente toujours plusieurs bassins de jardins potagers. Elle sera le principal point d’eau courante du village jusqu’en 1953 avec l’arrivée de l’eau dans les maisons sous l’impulsion du Maire Pierre GOUZIN.

Le clocher de l’église Saint Etienne

clocher
De cet édifice religieux érigé au XIVème siècle par les moines de Cassan, subsiste une tour de défense, qui fait office de clocher de l’actuelle église St Etienne. Cette église, construite en 1869, fut bâtie sur une plus petite édifiée en 1610. C’est autour de cet édifice que s’est construit au XVI eme le village actuel de Cabrières après avoir quitté les flancs abrupts au pied de l’ancien château. La place forte de Cabrières fut rasée définitivement en 1585 par les ordres du Duc de Montmorency.

.

.

Les masets et capitelles

capitelle Le paysage méditerranéen du bassin de l’Hérault est façonné depuis des siècles par le vignoble et les oliveraies. Le promeneur pourra découvrir, au détour de ses nombreuses promenades, «restanques», «masets» et «capitelles» qui fleurissent dans notre campagne. Tout ce bâti ancien érigé par les vignerons et les bergers a façonné notre paysage. Il est le témoignage d’une importante activité, viticole ou pastorale.

.

.

.

.

Le prieuré de Tibéret et ses moulins (XIIéme siècle)

tiberet1

Dès 1174 il est question dans le cartulaire des abbayes d’Aniane et de Gellone de l’église St Marie de Tiveret. La charte de 1184 indique qu’il y avait en ces lieux à la fin de XIIème siècle un établissement des templiers relativement important qui avait à sa tête un prieur. Le prieuré de Tibéret était rattaché à la commanderie principale de St Eulalie de Cernon (Aveyron). De cet ensemble de vestiges subsistent au pied d’une source, les ruines d’une église, d’une meunerie et de 3 moulins.

tiberet-2 En 2012 Albert Martinez érudit local a écrit un magnifique ouvrage sur les moulins de Tibéret aux éditions PRO BAETRIS, ouvrage consultable à la bibliothèque municipale.

Le conseil municipal

conseil-municipal

De gauche à droite : Dehiba BILHAC, Guy DESALASE, Michel SOLER (3ème Maire adjoint), Lysette DELGADO, Jacques GUELTON (Maire), Marylise MALAFOSSE, Denis MALLET (1er Maire adjoint), Françoise POBEL (2ème Maire adjoint), Cedric GABRIEL, Philippe TRINQUIER, Philip BANNISTER.
.

Maire

  • GUELTON Jacques

Adjoints

  • MALLET Denis : 1er Adjoint
  • POBEL françoise : 2eme Adjointe
  • SOLER Michel : 3eme Adjoint

Liste des délégations des élus de la commune

COMMUNAUTE de COMMUNES du CLERMONTAIS

  • Titulaire GUELTON Jacques
  • Titulaire MALLET Denis

SYNDICAT MIXTE des ENERGIES de l’HERAULT

  • Titulaire MALLET Denis
  • Suppléant GUELTON Jacques

COMITE COMMUNAL d’ACTIONS SOCIALES

  • POBEL Françoise
  • BILHAC Dehiba
  • DELGADO Lysette
  • DESALASE Guy

APPELS d’OFFRES CABRIERES

  • Titulaire
  • Suppléant
  • Titulaire
  • Suppléant
  • Titulaire
  • Suppléant

FINANCES – BUDGET – PERSONNEL

  • GUELTON Jacques (Président)
  • MALLET Denis
  • POBEL Françoise
  • SOLER Michel
  • TRINQUIER Philippe

INFORMATON – COMMUNICATION – RELATIONSPUBLIQUES

  • MALLET Denis (Président)
  • POBEL Françoise (le Cabrièrois)
  • TRINQUIER Philippe (Site WEB)

URBANISME

  • GUELTON Jacques (Président)
  • SOLER Michel
  • DELGADO Lysette
  • DESALASE Guy
  • GABRIEL Cédric

TRAVAUX – BÂTIMENTS – VOIRIE – RESEAUX

  • SOLER Michel (Président)
  • GABRIEL Cédric
  • TRINQUIER Philippe
  • MALAFOSSE Marylise
  • MALLET Denis

EDUCATION – JEUNESSE – ACIONS SOCIALES

  • POBEL Françoise (Présidente)
  • BILHAC Dehiba
  • DELGADO Lysette
  • DESALASE Guy

ENVIRONNEMENT – CULTURE – PATRIMOINE – TOURISME

  • MALAFOSSE Marylise (Présidente)
  • BANNISTER Philip
  • DELGADO Lysette
  • MALLET Denis
  • POBEL Françoise

ANIMATIONS – FÊTES – SPORTS & LOISIRS

  • GABRIEL Cédric (Président)
  • BANNISTER Philip
  • SOLER Michel
  • DESALASE Guy

CIMETIERE

Cabrières

  • TRINQUIER Philippe
  • SOLER Michel

Les Crozes

  • POBEL Françoise
  • SOLER Michel

Travaux et Aménagements

GOUDRONNAGE RUE DES CROZES


dsc08782
dsc08784

PARVIS DE LA MAIRIE

Les travaux du parvis de la mairie viennent de commencer.
dsc04793
les troènes ont été arrachés.
dsc04794
Les racordements au réseau d’eau ont été changés.
dsc04869
Les bordures en béton et les racines de platane ont été enlevées.
dsc04873
Le tout venant viens d’être répandu.
185-bis
Les premièrs pavés sont posés.
photo-296
Les premières toupies de béton sont arrivées.
travaux-mairie15
La première partie est terminée
200-bis
L’ancien trotoir est détruit.
003-bis
Les bordures béton sont scellées.
004-bis
Voilà la première partie terminée.

Va suivre la rénovation de la façade et le monument aux morts, ainsi que le remplacement des portes.

La 2 éme tranche de travaux vient de débuter;
travaux-mairie-72-bis
Le monument aux morts prends des couleurs
travaux-mairie-76-bis
La façade a été lavée
travaux-mairie-79-bis

STATION EPURATION

Afin d’améliorer le traitement des eaux usées de la commune, des travaux viennent d’être achevés à la station d’épuration avec la création d’un bassin dit « lit de roseaux ».

Ces travaux subventionnés par le conseil général ont été confiés à l’entreprise HAS.

station-epuration-1

station-epuration-2

station-epuration-3

station-epu-4

station-epu-5

Ecole

Atout majeur d’une commune, Cabrières possède son école. Partie intégrante du bâtiment de la mairie, l’école dispose de trois salles dont une dédiée à l’informatique, d’un préau, d’une grande cour et d’un jardin potager. Elle est la première à pouvoir profiter de la salle de sport de la maison des associations ainsi que du plateau sportif et du stade.
Elle accueille en son sein les enfants en maternelle dés 3 ans, jusqu’au CM2.

Deux classes – Directrice Mme LACROIX

1 Impasse de l’Ecole Tél. : 04 67 96 31 79

ecole

Commerces et Artisanat

Commerces

  • Epicerie « Au petit marché »

19 avenue de Clermont
Multi services, épicerie, boucherie, dépôt pain, journaux, gaz : 04 67 88 10 38

Commerces ambulants

Cabrières – Place de la République

  • Coif Mobil : un mardi après-midi sur deux
  • Poissonnerie : le jeudi de 11h30 à 12h00
  • Boucherie Verdier : le vendredi de 11h30 à 12h15

Artisans

  • Chauffage, plomberie, électricité
    BOISNARD Xavier : 04 67 96 65.68
  • Maçonnerie générale
    BILHAC Guy : 04 67 96 95.72
  • Peinture, tapisserie
    SARLI Jean Luc : 04 67 96 95.29
  • Transports
    Taxi du Coeur d’Hérault : 06 82 64 23 04 site internet des taxis du coeur d’Hérault
  • Informatique
    MEDIALAM : vente, installation, conseil et formation : Tél: 04 67 23 74 47
  • Assistante Maternelle Agréée
    Sandrine SIGWARD : 04 67 44 47 28
  • Assistante Maternelle Agréée
    Belkist BONOU : 06.62.42.68.68
  • Coiffure à domicile
    « Isabelle » : 06.88.87.42.87

Gites et hébergements

Les gîtes des berges de La Boyne : 04 67 96 24 66 http://www.laboyne.fr/

Le cadran solaire : 04 67 88 19 44 http://www.le-cadran-solaire.fr/

Mr et Mme TRINQUIER http://www.gites-de-france-herault.fr/hebergement-4508-resultat.html

Phillip BANISTER http://www.papvacances.fr/annonces/location-vacances-cabrieres-34800-g20685

Eco-gite Pierre de lune : http://www.pour-les-vacances.com/site-11651/

Eco-gite rose des vents : http://www.pour-les-vacances.com/site-12081/

DUNN Janey Location et Chambre d’hôte 0467443773 0688110309 .