Les vestiges du “Château” de Cabrières

C’est sur ce rocher escarpé que fut édifié le premier château de Cabrières. Bâti surtout en bois il entrera dans l’histoire lors de la campagne du roi Wisigoth Théodebert qui y rencontrera la belle Deuterie, seigneuresse de Cabrières. Ensuite c’est sous l’impulsion carolingienne, que le Château de Cabrières va devenir le centre d’un district, ou Pagus nommé le “Cabriérés”. De nombreux seigneurs vont se succéder dont Bernard de Cabrières qui participera au financement de l’Abbaye de Valmagne, au coté d’autres grands seigneurs régionaux. Tour à tour il sera un lieu de combats. Lors de la Croisade des albigeois, en 1210 Simon de Montfort, attaquera le château malgré son apparente soumission en 1209. Le donjon sera rasé, les murailles démantelées. Malgré cela le château se relèvera sous l’impulsion de Saint louis qui y placera une de ses garnisons. Lors de la guerre de Cent ans, des bandes de routiers assiégeront le château qui sera une nouvelle fois détruit et reconstruit. Le château tombera en 1579 aux mains des protestants, pris par la suite par des pillards et des brigands. Le Duc de Montmorency, décidera alors le siège de Cabrières. C’est en 1585 que la place forte de Cabrières fut rasée définitivement sous les ordres du Duc de Montmorency afin que plus jamais il ne soit utilisé. C’est à partir de cette période que le village qui était au pied du château va se déplacer à son emplacement actuel et le site de la Cisterne sera définitivement abandonné. Il reste aujourd’hui des vestiges du village primitif, de l’église Saint Rome et quelques traces de murs de l’ancien château.

Une balade découverte du château est accessible depuis le village (voir rubrique randonnée)

Article de l’archéologue Laurent Schneider, membre de l’association G.R.E.C de Clermont l’Hérault

Colline du château

Le pic de Vissou

“Symbole du village” le pic de Vissou est l’emblème naturel de Cabrières. Il se voit à plusieurs dizaine de kilomètres à la ronde du haut de ses 482 mètres.

Premiers contreforts des basses Cévennes, ce site de 1208 ha classé par décret du 26 mars 2002, est l’un des plus hauts points de vue du département de l’Hérault (482 m) avec une diversité géologique exceptionnelle, une mosaïque de paysages remarquables. Par temps clair on peut découvrir toute la plaine du bas Languedoc de la petite Camargue aux Pyrénées. Sa structure géologique est complexe et il fut dans les années 1950 un haut lieu de la géologie française et européenne, il y avait même un hôtel des géologues ! Les chercheurs pouvaient y trouver des fossiles de trilobites, animaux des fonds marins vivants il y a plus de 500 millions d’années.

Aujourd’hui le Pic de Vissou fait le paradis des randonneurs et des parapentistes…

Le Pic de Vissou

Le sentier patrimonial du Pioch de Jaffet

La Mairie de Cabrières, la Cave Coopérative l’ESTABEL et l’association Les Amis de Cabrières sont à l’initiative de ce projet qui a été inauguré le 28 octobre 1994. Ce sentier, ponctué de panneaux de belvédères et de tables d’orientation, est balisé pour la randonnée pédestre. Il vous permettra de découvrir au cours d’une agréable promenade toutes les composantes du patrimoine naturel et humain du pays Cabrièrois. Il est composé d’un sentier paysager double boucle autour du Pioch de Jaffet et d’un itinéraire annexe dit «sentier minier». Le départ de cette promenade se situe au caveau muséographique de la cave coopérative.

Une réflexion est en cours sur la remise en état de la partie du sentier minier actuellement inaccessible suite à un incendie

Panneau d’interprétation sur le sentier du Pioch de Jaffet

Les mazets et capitelles

Le paysage méditerranéen du bassin de l’Hérault est façonné depuis des siècles par le vignoble et les oliveraies. Le promeneur pourra découvrir, au détour de ses nombreuses promenades, «restanques», «masets» et «capitelles» qui fleurissent dans notre campagne. Tout ce bâti ancien érigé par les vignerons et les bergers a façonné notre paysage. Il est le témoignage d’une importante activité, viticole ou pastorale.

Une capitelle sur le sentier du Pioch de Jaffet